Blog

Un nouveau site de jardins et compostage à Remiremont

Le « verdissement » de nos quartiers se poursuit : hier avait lieu l’inauguration d’un nouvel espace partagé à Remiremont dans les quartiers Fouchot et Massonrui. Une initiative aux multiples retombées en termes de responsabilité sociétale et environnementale : créer du lien social, favoriser la biodiversité, réduire les déchets, manger mieux… A consommer sans
modération !

Article Vosges Matin

Bilan carbone : Vosgelis se fixe des objectifs environnementaux

Dans une région particulièrement sensible à la précarité énergétique, un bailleur social doit parfois faire des choix difficiles : préserver le pouvoir d’achat des clients avec des modes de chauffages peu coûteux mais polluants, ou opter pour des énergies plus « propres » (du moins à première vue) mais aussi plus chères ?

Face à ces dilemmes et dans la perspective du « zéro carbone » , Vosgelis, bien qu’aucune réglementation de le lui impose*, a décidé de se doter d’un outil de mesure et de stratégie environnementale en faisant réaliser un bilan carbone** de son activité.

Il s’agira de mesurer l’impact en production de Co2 de l’ensemble de l’activité de notre entreprise : utilisation des bureaux et déplacements professionnels, émissions de Co2 induites par l’utilisation des logements ainsi que par nos travaux de construction et de rénovation.

Ce bilan, dont l’année de référence sera l’année 2018, nous permettra de nous fixer des objectifs environnementaux et des indicateurs de progression. Une avancée précieuse dans notre plan d’action RSE et qui souligne notre volonté d’aller toujours au-delà de nos obligations – surtout lorsqu’il s’agit de la planète.

La résidence Pierre Lhuillier à Chantraine, premier immeuble labellisé Passivhaus Institut de Vosgelis

*Sont tenus d’établir un bilan de leurs émissions de gaz à effet de serre : les entreprises de plus de 500 salariés (250 dans les DOM, les collectivités de plus de 50 000 habitants et les établissements publics de plus de 250 agents (Article L229-25 du Code de l’environnement)

**Le Bilan Carbone® est une méthodologie de quantification des émissions de gaz à effet de serre publiée en 2004 par l’ADEME

Remiremont : le Rhumont a son jardin partagé !

Ce projet de longue date est devenu réalité avec l’aide de la Ville de Remiremont et de l’ACR (Association culturelle du Rhumont) dans le cadre des Contrats de Ville. Un nouvel espace en plein air pour apprendre à cultiver et à manger bio, mais aussi pour se retrouver entre voisins autour d’une activité conviviale.
(Article Vosges Matin)

Isolement des séniors : Vosgelis engagé dans le dispositif Monalisa

Ce matin à Saint-Dié-des-Vosges, dans le cadre symbolique de la Tour de la Liberté, Vosgelis a signé la charte de coopération départementale Monalisa en compagnie de l’ensemble des partenaires du dispositif.

Monalisa signifie MObilisation NAtionale contre L’ISolement des Agés. Cette initiative issue de la Loi sur le vieillissement de 2015, est répandue dans toute la France. Elle se traduit par un réseau de bénévoles qui effectuent des visites à domicile chez les séniors en situation d’isolement. Ceux-ci sont repérés au préalable par les partenaires locaux tels que les bailleurs sociaux.

Dans les Vosges, le dispositif Monalisa est porté par le Conseil Départemental et animé par deux associations : la Ligue pour l’Enseignement et la Fédération des ADMR. Les bénévoles, quant à eux, sont recrutés et formés par les Petits Frères des Pauvres. Parmi les autres partenaires actifs du dispositif, citons la Carsat Nord-Est, l’Adavie, les CCAS, la société Saint-Vincent-de-Paul…

Pour Vosgelis qui lutte déjà depuis 2015 contre ce phénomène d’isolement des séniors avec les services de sa marque Habitalis®, c’est l’occasion de poursuivre cette mission sociale aux côtés de partenaires qui partagent les mêmes valeurs et le même engagement.

24 nouveaux logements pour les séniors

Ce vendredi 1er mars nous avons remis les clés de 24 logements neufs à Chantraine aux futurs locataires. C’est au coeur de l’éco-quartier de l’Arsenal, mêlant habitat et services, sur une ancienne emprise de terrain militaire, que nous avons choisi de construire ces nouveaux logements. Ce programme de 24 appartements d’architecture soignée, sera bientôt complété par une seconde vague de construction de 12 logements collectifs et de 8 pavillons accessibles à la location. L’immeuble composé de 12 types 2 et 12 types 3 atteint une performance thermique identique à celle d’un bâtiment passif et est labellisé Habitat Senior Services®. Bienvenue à tous les nouveaux locataires de Vosgelis !

(Article Vosges Matin)

Un beau geste pour le tri

Quand un acteur vosgien du logement rencontre un acteur vosgien de la gestion des déchets, que font-ils ? Ils bossent ensemble, cela paraît évident.

Ainsi, au fil des années, Evodia (Etablissement vosgien d’optimisation des déchets par l’innovation et l’action, anciennement le SMD) est devenu un partenaire précieux qui nous accompagne dans notre démarche environnementale. Notamment, au titre du volet « sensibilisation des clients-locataires aux enjeux environnementaux », on ne compte plus les actions menées de concert avec Evodia : installation de composteurs, apéros-compost, visites de centres de tri…

Mais il n’y en a pas que pour les clients : chez Vosgelis, les collaborateurs ont tous la fibre environnementale et ne manquent pas une occasion de s’informer. C’est ce qui a donné l’idée à notre service des moyens généraux de proposer des formations au tri sélectif animées par des représentants d’Evodia.

En ce mois de février, 40 collaborateurs, tous volontaires, ont déjà bénéficié de ces sessions organisées dans un premier temps sur Epinal et qui seront reconduites pour les autres agences de Vosgelis. De nombreux thèmes ont été abordés : l’occasion idéale d’augmenter l’efficacité de notre système de tri et de permettre aux salariés d’enrichir leurs connaissances. Objectifs atteints, si l’on en croit les retours enthousiastes des participants.

Evodia et Vosgelis envisagent désormais de formaliser leur partenariat afin de poursuivre et développer leurs actions communes.

800 € reversés au Secours Populaire grâce au challenge « Range data n’ordinateur »

Engagé dans une démarche de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), c’est tout naturellement que Vosgelis a souhaité optimiser ses espaces de stockage, proposant à ses collaborateurs un grand tri au sein des données bureautiques stockées inutilement.

Les objectifs de cette démarche de « sobriété numérique » sont multiples : gagner en espace de stockage, alléger le traitement des informations et les sauvegardes et bien entendu réduire les coûts et l’impact sur l’environnement.

À titre d’exemple, si chaque Français supprimait 50 mails inutiles cela représenterait en équivalent énergétique 2,7 milliards d’ampoules allumées pendant une heure. De quoi donner envie de faire un peu de rangement non ?

Grâce à ce challenge qui s’est déroulé de juillet à décembre 2018, Vosgelis a donc diminué son espace de stockage des données bureautiques de 12% soit 200GO. Alors pour tous ceux qui se le demanderaient encore, 200GO c’est quoi ? Eh bien c’est aussi : 50 000 musiques ou 33 333 photos ou 285 films ou 4 millions de fichiers.

C’est aussi l’équivalent de 800€ d’économies…

Afin de clôturer ce défi sur une note positive et réaffirmer ses valeurs responsables, Vosgelis a choisi d’offrir cette somme au Secours Populaire Français. Un chèque a été remis aux représentants de l’association à l’issue de la remise des prix du challenge, ce mercredi 13 février.

Don du sang : mobilisation exceptionnelle !

Le 17 décembre, peu de temps avant les fêtes, Vosgelis a de nouveau accueilli les équipes de l’EFS (Établissement français du sang) de Nancy pour réaliser une collecte de sang.

La mobilisation du personnel de Vosgelis a dépassé toutes les attentes ! Sur 47 salariés inscrits, 42 dons ont été enregistrés dont 6 nouveaux. Un taux de participation record! En mai dernier, la précédente collecte avait permis d’accueillir 30 personnes pour 28 dons au total, soit une belle progression.

Rappelons l’importance du don puisqu’il permet de sauver de nombreuses vies et d’aider un grand nombre de malades.

Bravo encore à tous les donneurs à qui nous donnons rendez-vous au printemps pour une nouvelle collecte.

Album photos : ici

Vosgelis confie ses espaces verts à une association d’insertion

Ils s’appellent Gérard, Anthony, Christopher et encore Gérard. Tous quatre forment l’une de ces équipes riches et variées que le CASFC (Centre d’activités sociales, familiales et culturelles) aime constituer dans le cadre de ses nombreuses activités. Et cette petite équipe a pour mission d’entretenir les espaces verts de Vosgelis à Rambervillers. Dans les quartiers de la Justice et des Prés Vasseaux, dans les rues Aristide Briand et du Parmoulin, ils tondent, taillent et ramassent les feuilles tout en respectant scrupuleusement les exigences du bailleur.

«Lorsque nous avons répondu à l’appel d’offres de Vosgelis, nous avons bien intégré les aspects responsables et écologiques du marché», se rappelle Stéphanie Miserazzi, directrice du CASFC. «De ce fait, nous avons investi en matériel et en formation. Nous avons pu le faire parce que c’était un marché sur 3 ans avec un cahier des charges très précis. C’est une chance pour nous d’avoir un partenaire qui définit aussi clairement les prestations, et avec lequel nous avons d’aussi bonnes relations.»

L’équipe des espaces verts du CASFC compte 5 à 6 salariés (qui «tournent» selon les opportunités de recrutement) encadrés par Jean-Philippe Claudel, coordonnateur des chantiers d’insertion. Ce sont des personnes jusqu’alors éloignées de l’emploi pour des raisons diverses (santé, handicap, accidents de la vie…), auxquelles cette mission va permettre de réapprendre les postures professionnelles. De profils et d’âges variés, certains acquerront même l’autonomie suffisante pour encadrer à leur tour une équipe. Beaucoup habitent les quartiers de Vosgelis, ce qui contribue à valoriser leur travail auprès des habitants.

En faisant ce choix d’une association d’insertion, Vosgelis justifie ainsi doublement la dénomination de son nouveau marché pour des «espaces verts responsables».

Album photos :

Le CASFC est une association née il y a plus de 40 ans pour prendre le relais de Doctrine Chrétienne, une congrégation religieuse dont le CASFC occupe encore les bâtiments à Rambervillers. Tout en poursuivant la mission de leur prédécesseur, qui est d’accueillir les femmes démunies et plus précisément en situation de violence familiale, le CASFC a développé plusieurs activités qui font travailler environ 40 personnes en réinsertion professionnelle. «Fring Déco Services» regroupe ainsi un atelier couture et broderie, la location-vente de costumes, une blanchisserie, une friperie et un service de nettoyage. «Action Mortagne» propose divers travaux de métallerie, second œuvre de bâtiments et espaces verts. Le CASFC emploie 17 salariés et gère 57 places d’hébergement.