Blog

Des « apéros compost » dans nos quartiers

En lien avec Evodia (anciennement le SMD), des rencontres conviviales ont été organisées autour des composteurs installés dans certains de nos quartiers (le Murget à Mirecourt, la Justice à Rambervillers). Ces « apéros compost » ont  permis de sensibiliser les habitants au tri et au respect de l’environnement ; voire même aux nouvelles énergies parmi lesquelles on compte la force des mollets !

Article Vosges Matin

Vosgelis confie le fleurissement de ses bureaux à l’AVSEA

Encore un exemple de notre implication dans la lutte contre l’exclusion et la discrimination des personnes en situation de handicap … Vendredi 8 Juin dernier, Vosgelis accueillait en son siège des travailleurs de l’AVSEA (Association vosgienne pour la sauvegarde de l’enfance, de l’adolescence et des adultes) qui avaient été sollicités pour le fleurissement des locaux. Ainsi Bérengère et son équipe ont procédé à l’installation de balconnières, fruit d’un travail mené depuis plusieurs mois (de la préparation des boutures à la plantation avec terreau et engrais bio).

« Nettoyages de printemps » et « quartiers propres », même combat

Chaque année dans différents quartiers de Vosgelis, nos équipes rassemblent les habitants afin de nettoyer les espaces extérieurs avant les beaux jours. Cette opération permet notamment de sensibiliser les enfants aux éco-gestes et au respect de l’environnement. (Articles Vosges Matin)

Les « Copines au Foot » sont de retour !

Cette fois c’est au stade Emile Jeanpierre de Saint-Dié qu’une quarantaine de jeunes filles âgées de 5 à 16 ans, le 16 mai dernier, ont pu s’initier le football féminin. Cet après-midi découverte, où activités sportives et éco-citoyennes s’enchaînent, permet aux jeunes habitantes de nos quartier de se sensibiliser aux règles de la vie en collectivité et de lutter contre des préjugés de toute sorte.

Article Vosges Matin

Une clause d’insertion sociale dans les marchés de Vosgelis

Aujourd’hui, Vosgelis a signé une convention pour l’intégration d’une « clause d’insertion sociale » dans ses marchés publics. Cette démarche prévoit que les entreprises titulaires de nos marchés devront attribuer un quotas d’heures de travail à des salariés en situation de chômage ou d’exclusion.