Blog

Vosgelis reporte ses travaux pour protéger les oiseaux

Cela se passe à Senones, quartier de la Princesse Charlotte où Vosgelis a entrepris des travaux d’isolation des combles… sans savoir que sous les toits vivent plusieurs nichées de martinets noirs, une espèce protégée. Chez ces oiseaux, les petits gardent longtemps le nid avant de prendre leur envol et durant cette période, il est vital de préserver leur abri.

Or, en cours de chantier, un locataire découvre un martinet mort dans les parties communes de son immeuble. Il alerte aussitôt l’OFB (Office français de la biodiversité), qui à son tour avertit les services de Vosgelis en leur expliquant les risques auxquels les travaux exposent les familles de martinets.

La réaction de Vosgelis est prompte : sans la moindre hésitation, l’agence de Saint-Dié signe un avenant avec l’entreprise. Le chantier est arrêté et sera terminé en septembre, date à laquelle les petits auront normalement quitté le nid.

Vosgelis remercie les habitants et l’OFB qui lui ont permis d’éviter le danger et de contribuer ainsi à la sauvegarde de cette espèce.

Photo Wikipédia

Bientôt des vergers partagés dans les quartiers de Vosgelis

L’engagement pour la planète est l’une des 3 priorités de Vosgelis*. Bilan carbone, mousseurs, composteurs, jardins partagés… sont au nombre des pistes multiples et variées explorées par un groupe de travail dédié à l’environnement.

Cet été, c’est aux vergers partagés que l’équipe s’intéresse : plusieurs plantations sont déjà envisagées pour cet automne.

Afin de s’informer, nos collègues se sont rendus à l’école d’horticulture et de paysage de Roville-aux-Chênes qui possède son propre verger conservatoire. Sur place, Mario, responsable du site et formateur, leur a donné de nombreuses explications sur l’installation et la gestion de ce type de vergers. Un partenariat est envisagé avec l’école pour la mise en œuvre du projet chez Vosgelis.

En effet, 5 vergers partagés sont déjà au programme cette année et devraient être plantés à l’automne. Il est prévu de privilégier l’utilisation d’essences fruitières locales. Les sites pressentis sont le quartier de la Justice à Rambervillers, le Murget à Mirecourt, la Maladière à Neufchâteau, les quartiers Granges à Plombières-les-Bains et Princesse Charlotte à Senones.

*Les deux autres priorités étant la satisfaction client et le bien-être des collaborateurs.

Bientôt une nouvelle résidence séniors à Charmes

C’est sur le site de l’ancienne brasserie, acquis à l’euro symbolique auprès de la Mairie de Charmes, que Vosgelis va construire cette résidence de 18 logements labellisée Habitat Senior Services®.

Elevé sur 3 étages avec ascenseur, l’immeuble proposera 3 T1 bis, 6 T2 et 9 T3. Chaque logement disposera d’un balcon et d’une cave. Un parking collectif de 18 places (dont une place handicapés et une place « arrêt minute ») ainsi qu’un parking pour les vélos seront aménagés au pied de la résidence, qui sera entourée de 1000 m² d’espaces verts.

Nos locataires sont formidables !

Ce mercredi 25 juin, 20 locataires de Vosgelis avaient rendez-vous au siège à Epinal pour se voir remettre, de la main du directeur général Fabrice Barbe, leur récompense à l’issue des « Trophées de la Citoyenneté ».

Le confinement en Hlm, cela se résume à des conflits de voisinage… si l’on s’en tient aux préjugés habituels. C’est pour lutter contre cette vision réductrice que Vosgelis a lancé ses « Trophées de la Citoyenneté », certain qu’il se trouvait parmi ses clients de nombreuses personnes dévouées et exemplaires.

Avertis par email, par les réseaux sociaux ou par leur interlocuteur Vosgelis, les locataires ont effectivement été très nombreux à remplir le formulaire d’inscription en ligne, entre le 9 avril et le 11 mai. Avec des candidatures aussi nombreuses que variées : de la fabrication de masques au bénévolat en Ehpad, de l’entretien des espaces extérieurs à l’animation de groupes d’entraide en passant par la sollicitude quotidienne vis-à-vis des voisins isolés ou vulnérables, les idées et les élans de solidarité n’ont pas manqué.

Au départ il devait y avoir 5 prix. Mais devant le nombre élevé (près de 80) et la qualité des candidatures, Vosgelis a décidé de récompenser 15 autres locataires méritants parmi tous ceux qui ont fait preuve de civisme pendant le confinement.

Comme prévu dans le règlement du concours, les 5 lauréats des Trophées ont gagné chacun un carnet de chèques cadeaux d’une valeur de 200€ : Vosgelis a souhaité contribuer ainsi à la relance du commerce. Les 12 candidats suivants (selon un classement établi par un jury composé de 15 collaborateurs de Vosgelis et une représentante des locataires au conseil d’administration) ont recçu un « kit de déconfinement » comprenant un drap de plage Garnier-Thiebaut et quelques autres accessoires pour profiter du beau temps. Parmi eux se trouve un collectif de 4 habitantes de Vincey, ce qui porte à 20 le nombre total de locataires récompensés.

Mais la plus belle récompense reste celle de Vosgelis, qui trouve ainsi l’occasion de pouvoir exprimer sa fierté et sa reconnaissance à des clients tout simplement formidables.

Les gagnants :

David Stasiowska (Coussey) : David a créé un groupe Facebook d’entraide sur le secteur de Neufchâteau, qui a permis de rendre de nombreux services et de collecter du matériel pour confectionner des masques.

Justine Artus (Cheniménil) : sapeur-pompier volontaire, Justine a participé à des distributions de masques, s’est inscrite sur une plateforme pour faire des livraisons de courses et a entretenu le jardin de sa voisine isolée pendant tout le confinement.

Licinio Lourenco (Saint-Etienne-les-Remiremont) : cet informaticien a créé un compte Facebook pour sa voisine de 85 ans et lui a prêté quotidiennement une tablette (transmise par panier) pour qu’elle puisse se connecter  avec sa famille.

Eddy Delettre (Monthureux-sur-Saône) : grâce à son imprimante 3D, Eddy a réalisé des visières de protection, lunettes et attaches de masques chirurgicaux dont il a fait don aux personnels soignants.
N’a pas confirmé sa présence

Rémy Mourey (Charmes) : Rémy s’est engagé comme bénévole à la maison de retraite pour remplacer certains membres du personnel soignant atteints du Covid

Les 12 prix secondaires :

Stéphanie Chanal (Vincey) : confection et distribution de plus de 300 masques avec 3 autres locataires.
Coralie Hecht (Golbey) : prise en charge d’un voisin âgé privé de son aide ménagère.
Gérard Jacquot (Chantraine) : bénévole dans une chaîne de solidarité.
Ludovic Jacquemin (Gérardmer) : création d’un aménagement paysager dans son quartier.
Marie-José Barjonnet (Mirecourt) : entretien de l’immeuble et assistance aux voisins.
Noëlle Genatio (Gérardmer) : création d’un potager partagé et concerts quotidiens.
Flavie Godin (Capavenir Vosges) : fabrication de masques et assistance d’une voisine âgée.
Saliha Kocher (Uxegney) : fabrication de masques, bénévolat auprès des services de la Mairie et de Vosgelis.
Michèle Ruer (La Bresse) : confection de plus d’une centaine de masques.
Sandra Kubaska (Ventron) : confection de masques pour les commerçants de son secteur.
Christelle Duloisy (Capavenir Vosges) : confection de masques.
Isabelle Henry (Raon l’Etape) : nettoyage et désinfection de sa cage d’escalier, impression d’attestations pour les voisins.

Un chêne de 80 ans débarrassé de ses chenilles processionnaires

Cette semaine, les résidents du foyer de Boha à Charmes ont assisté en direct à la décontamination d’un arbre de 25 mètres envahi par les chenilles processionnaires.

Ce chêne fastigié, remarquable par son port et sa taille, est âgé d’au moins 80 ans. Il se situe sur la parcelle de cette résidence pour séniors appartenant à Vosgelis.

Prévenues par les locataires, nos équipes ont mis en place un périmètre de sécurité et ont missionné une entreprise spécialisée, Teridéal. Deux élagueurs – voltigeurs, à l’aide d’une nacelle de 25 mètres, ont procédé à l’élimination des chenilles avec un aspirateur adapté. Ils ont également posé des pièges à phéromones qui seront prélevés tous les 15 jours de juillet à août. Cette méthode sans pesticide permet de piéger les papillons mâles et d’éviter ainsi la reproduction. Enfin, l’entreprise a installé un nichoir à mésanges ; une mésange peut consommer jusqu’à 500 chenilles par jour en hiver et durant le nourrissage de ses petits.

Combinées ensemble, ces actions curatives et préventives devraient permettre de limiter la colonisation des chenilles au printemps prochain.

« Veille active », le bilan

A quelques jours du déconfinement tant attendu, retour sur le dispositif de « veille active » de Vosgelis qui a fait de nombreux émules sur le plan national, et qui va se poursuivre pour les séniors qui le souhaitent. La parole à la presse, à nos collaborateurs et à nos locataires.

https://c.vosgesmatin.fr/edition-epinal/2020/03/19/vosgelis-garde-le-contact-avec-3-130-seniors

Confinement : Vosgelis organise des « Trophées de la Citoyenneté »

Le confinement ne génère pas que des troubles de voisinage… En effet, depuis le début de la crise sanitaire, de nombreux locataires de Vosgelis s’illustrent avec des initiatives citoyennes, seul(e)s ou en famille : décoration de cages d’escalier, nettoyage, rangement des locaux containers, confection de masques pour le personnel soignant, aide aux personnes âgées et/ou fragiles (courses, pharmacie…), etc.

Vosgelis a souhaité les découvrir, les encourager et les récompenser, voire susciter de nouvelles vocations. C’est dans cet esprit que sont organisés les Trophées de la Citoyenneté.

Durant toute la période du confinement, ce concours restera ouvert aux locataires de Vosgelis et permettra à 5 d’entre eux de gagner 200€ de chèques-cadeaux chacun (et de contribuer ainsi à relancer le commerce local). Les candidats sont invités à s’inscrire en remplissant un bulletin en ligne et peuvent compléter leur dossier avec l’envoi de photos par mail. En fin de confinement, un jury composé de de collaborateurs de Vosgelis et d’un représentant de locataires, sélectionnera les 5 initiatives les plus méritantes.

Vous êtes locataire et vous souhaitez participer ?

C’est ici que ça se passe !

Espaces verts : nos prestataires vont assurer la tonte en toute sécurité

Malgré le confinement et l’arrêt des chantiers de travaux décidé par Vosgelis, certaines entreprises chargées de nos espaces extérieurs nous ont sollicités afin de pouvoir procéder à une tonte. En effet, la météo des dernières semaines a favorisé une croissance rapide des pelouses. Celles-ci seront très difficiles à rattraper si aucune tonte ne peut être effectuée durant la période du confinement.

Vosgelis a donc autorisé cette prestation à la condition impérative que soient respectées les consignes les plus strictes pour la sécurité de leurs salariés et celles des habitants. Notamment :

  • Les équipes disposeront de masques, de lunettes, de gants et d’une réserve d’eau et de savon ;
  • Chaque jardinier aura son propre matériel et son propre véhicule ;
  • Les jardiniers veilleront à appliquer consciencieusement les gestes-barrières ;
  • Les entreprises proposeront ce travail uniquement à des salariés volontaires et sous réserve de l’accord de leurs CSE respectifs.

La tonte commencera dès le 1er avril dans certains secteurs de l’Est Vosgien et se poursuivra au fur et à mesure que les protocoles de sécurité seront validés par Vosgelis.

Chantiers : Vosgelis et la FBTP88 choisissent de protéger les équipes

C’était une grave décision et pourtant, pour Fabrice Barbe, directeur général de Vosgelis et Sylvie Tuaillon, présidente de la Fédération du Bâtiment des Vosges, il n’y avait pas à hésiter : « Rien ne saurait être plus important que la santé de tous », précisent-ils dans une lettre co-signée qui annonce l’arrêt des chantiers de Vosgelis avant la fin de la semaine.

Pour autant, en choisissant de protéger la santé des salariés, il s’agit d’éviter les incidences sur la santé financière des entreprises. Aussi cette décision s’accompagne-t-elle d’un dispositif exceptionnel. Outre le fait qu’aucune pénalité ne sera appliquée, entreprise et maître d’ouvrage s’accorderont sur un ajournement des travaux formalisés par avenant. Par ailleurs, les services de Vosgelis se tiendront à la disposition des entreprises concernées afin d’étudier au cas par cas les éventuelles difficultés financières et les solutions qui pourront y être apportées.

Par la suite, les entreprises qui souhaiteront reprendre leurs chantiers devront présenter un plan d’action reposant sur le guide des bonnes pratiques en cours de validation par les pouvoirs publics. Vosgelis se réserve la responsabilité d’approuver ce plan s’il garantit la pleine sécurité des intervenants comme de l’environnement.

Pour Vosgelis et la FBTP88, cette décision vise à faire respecter les consignes sanitaires et, surtout, fait passer l’humain avant le reste.

#Covid19 : un dispositif de veille active pour les séniors

En cette période, nos aînés ont plus que jamais besoin de contact et de réconfort. Les services publics ou privés de maintien à domicile sont saturés : courses, repas, soins, on traite les urgences en priorité.

Avec 57% de personnes seules et 38% de seniors (60 ans et plus) logés dans son parc, c’est un cas de conscience sociétale pour Vosgelis, qui a décidé de mettre en place un dispositif de veille active pour ses locataires potentiellement vulnérables.

C’est ainsi qu’une soixantaine de collaborateurs de Vosgelis, depuis leur domicile où ils sont en télétravail, vont employer leur confinement à téléphoner régulièrement à plus de 3000 locataires âgés de 70 ans et plus, juste pour s’assurer qu’ils vont bien et n’ont besoin de rien. La fréquence des appels a été fixée à 2 à 3 fois par semaine selon la situation des personnes concernées (seules ou vivant avec quelqu’un de leur famille).

Cette mesure, prise dès lundi par la direction de Vosgelis, repose sur cette solidarité qui est depuis toujours dans l’ADN de l’entreprise.