Blog

Le logement au quotidien pour le « Français au quotidien »

Pas toujours facile de faire une demande de logement lorsque l’on ne maîtrise pas toutes les subtilités de la langue française…

C’est pour y remédier que ce jeudi 18 février, notre collaboratrice Maïa, chargée d’innovation sociale, est intervenue au Centre Social de Remiremont dans le cadre du cours hebdomadaire « le Français au quotidien ».

Ce cours s’adresse à des habitants désireux de mieux se débrouiller en français dans la vie quotidienne : démarches administratives, courses, santé… Cette fois-ci c’est du logement qu’il était question. Maïa a expliqué comment déposer une demande de logement social, les règles et les étapes de l’attribution, le fonctionnement d’un état des lieux…

La séance s’est terminée par des ateliers ludiques sur les éco-gestes. De la demande aux économies d’énergie, les participants connaissent désormais la thématique du logement sous tous ses aspects. Leur satisfaction et leur enthousiasme ont conduit le Centre Social à solliciter Maïa pour intervenir auprès de nouveaux groupes.

La « veille active » poursuit sa mission de réconfort

Le 17 mars 2020, soit le premier jour de confinement de notre pays, notre dispositif de « veille active » était déjà opérationnel : plus de 3000 locataires identifiés comme potentiellement vulnérables* par nos services étaient appelés 2 à 3 fois par semaine par nos équipes. Dans quel but ? Tout simplement prendre des nouvelles, s’enquérir des besoins éventuels, bref, s’assurer que tout va bien.

Près d’une année a passé avec un reconfinement, un couvre-feu, des gestes-barrières… Autant de mesures qui ne peuvent qu’aggraver les situations d’isolement vécues par nos séniors. Aussi notre dispositif de veille a-t-il poursuivi sa mission sans interruption. A ce jour, plus de 1000 locataires sont encore contactés régulièrement par nos services, selon la fréquence de leur choix (qui peut varier d’une semaine à une année).

Et, régulièrement, nous recevons des témoignages qui nous confirment – s’il en était encore besoin – le sens et l’utilité de ce dispositif.

*Soit les séniors de 70 ans et plus, les personnes vulnérables, les personnes occupant des logements labellisés Habitat Senior Services® et les personnes repérées comme isolées par nos collaborateurs

Bilan carbone : « bons résultats, peut mieux faire »

En 2019 Vosgelis passait commande pour la réalisation de son bilan carbone, bien que n’étant pas – de par sa taille – soumis à cette obligation règlementaire.

En 2020, le verdict tombait : notre activité pesait (pour l’année 2018) 36.425 tonnes d’équivalent CO2 , dont 98% provenant du chauffage de nos quelque 16.500 logements. Aussitôt nous nous fixions un objectif ambitieux : réduire de 30% nos émissions d’ici à 2030.

Pour cette première année de challenge, nous visions 3% de réduction. Nous avons atteint 2,52%(1). Déçus ? Pas tant que ça, quand on sait que la baisse nationale atteint 0,9% sur la même période(2). Et dans le même temps, la réduction des étiquettes énergétiques de nos logements s’accélère…

En effet, Vosgelis poursuit depuis 2015 une stratégie patrimoniale ambitieuse avec notamment un lourd programme de réhabilitation thermique. Ainsi nous sommes passés en 5 ans d’une étiquette « E » à une étiquette « D » pour la consommation énergétique moyenne de notre patrimoine, ce qui représente une réduction de 15%. Quant aux émissions de gaz à effet de serre, l’évolution de nos DPE fait apparaître une baisse de 17%.

C’est donc avec espoir et confiance que nous attendons la prochaine « photo » de notre bilan carbone : en effet Vosgelis s’est engagé à renouveler ce bilan chaque année afin de mesurer la performance et les progrès réalisés.

(1) Soit 918 tonnes équivalent CO2
(2) Relevée par le Haut Conseil pour le Climat en juillet 2020

Belle mobilisation pour l’opération « Pères Noël Verts »

Pour la troisième année consécutive, les collaborateurs de Vosgelis ont été nombreux en agences et au siège à se mobiliser en participant à la collecte de livres et jouets au profit des enfants défavorisés du Secours Populaire.

L’opération « Pères Noël Verts » permet de récolter des jouets, des livres et des dons pour les familles qui n’ont malheureusement pas les moyens de fêter Noël. Les jouets et livres récoltés par l’association sont ensuite dispatchés dans l’ensemble des 7 antennes du Secours Populaire dans les Vosges. Ils sont triés par âge (de 0 à 12 ans) et distribués à 580 familles, bénéficiant ainsi à près de 1530 enfants.

Ce matin, notre directeur général, Fabrice Barbe a donc remis à Louisa Khelil, Secrétaire Générale du Secours Populaire des Vosges, l’ensemble la collecte de Vosgelis.

D’ordinaire, il est coutume que le Secours Populaire organise une grande fête avec un goûter afin de remettre l’ensemble des cadeaux aux enfants. Malheureusement, les restrictions liées à la crise sanitaire en ont décidé autrement…
La distribution des jouets a été provisoirement reportée et remplacée par des chèques cadeaux à destination de tous les enfants et aura lieu dès que le contexte sera plus propice aux rassemblements.

Il ne fait aucun doute que Vosgelis continuera à participer à cette opération au cours des années à venir. Merci à tous les bénévoles et aux donateurs !

Inauguration des 5 premiers « vergers partagés » de Vosgelis

Après les « cent arbres » plantés en 2019 à l’occasion des cent ans de Vosgelis, 100 autres viennent les rejoindre en ce mois de décembre. Mais il s’agit cette fois d’arbres fruitiers, majoritairement des pommiers, répartis dans les 5 sites retenus par Vosgelis pour la création de ses premiers vergers partagés.

A l’instar des nombreux jardins partagés ou en pieds d’immeubles qui remportent un franc succès chez Vosgelis, l’objectif de ces nouveaux vergers est de créer du lien social ; mais également, de sensibiliser les locataires aux pratiques respectueuses de l’environnement et d’encourager un écosystème comestible permettant la conservation de variétés fruitières anciennes et locales.

Le projet a donné lieu à un partenariat avec l’Ecole d’Horticulture et de Paysage de Roville-aux-Chênes, qui a accompagné les équipes de Vosgelis dans sa mise en œuvre. Par ailleurs, Vosgelis a confié à l’ONF (Office national des forêts) la réalisation de la signalétique et une étude est en cours pour équiper les vergers de mobilier et de panneaux pédagogiques.

Bien entendu, il faudra attendre quelques années avant que les habitants récoltent les premiers fruits… En revanche les animations, pédagogiques et ludiques, démarreront dès 2021. Par la suite, de nouvelles plantations sont prévues chaque année dans l’objectif d’atteindre le nombre 400 arbres fruitiers plantés à l’horizon 2024.

Les vergers partagés ont été inaugurés en présence de Fabrice Barbe, directeur général de Vosgelis, du maire de chaque commune et de représentants de l’Ecole de Roville-aux-Chênes et de l’ONF.

Des vacances pour les locataires aux ressources modestes

Ce mardi 24 novembre, Fabrice Barbe, directeur général de Vosgelis et Gauthier Caron-Thibault, directeur délégué en charge de l’action sociale à l’ANCV (Agence Nationale pour les Chèques-Vacances), ont signé une convention de partenariat dans laquelle ils s’engagent à aider les locataires de Vosgelis à partir en vacances.

Chaque année, un tiers de la population française ne part pas en vacances. Ramenée aux 28000 locataires de Vosgelis, la proportion est sans doute encore plus élevée dans la mesure où leur revenu moyen est inférieur à la moyenne nationale (14500€ / an contre 21400 pour la France – selon l’INSEE).

Au titre de sa stratégie d’innovation sociale et de ses marques Habitalis® et Jump®, Vosgelis a tissé de nombreux partenariats au profit de la santé, du bien-être et du pouvoir d’achat de ses locataires. Les vacances restaient les grandes absentes de cette offre de services, bien que leurs bénéfices soient multiples : lutter contre l’exclusion, favoriser l’intégration et la cohésion sociale et soutenir l’économie touristique.

De son côté, l’ANCV a pour mission de réduire les inégalités dans le domaine des vacances, notamment grâce aux programmes d’aides rendus possibles par les excédents générés par la commercialisation des Chèques-Vacances. En 2019, l’ANCV a ainsi permis à 280.000 personnes en situation de fragilité de bénéficier de vacances ou de loisirs.

Grâce à ce nouveau partenariat, les locataires de Vosgelis seront informés des offres spécifiques de l’ANCV : « Départ 18-25 », « Séniors en vacances », « Bourse solidarité vacances » pour les familles en difficulté… Avec l’appui de ses propres équipes et de son réseau de partenaires pour encourager et accompagner les demandeurs, Vosgelis espère que de nombreux habitants de son parc pourront retrouver le chemin des vacances, sans doute pour la première fois depuis très longtemps.

La signature de la convention s’est tenue sous forme de webinaire.

Valorisation des déchets de chantier : Vosgelis lauréat de l’appel à projets régional

Pour la deuxième année consécutive, la Région Grand Est et l’ADEME ont lancé, à travers le programme Climaxion, un appel à projets pour la réduction et la valorisation des déchets du BTP. Vosgelis a été retenu parmi les 30 lauréats pour son programme du Faubourg de la Croisette à Remiremont.

Ce projet exemplaire, inscrit dans les opérations « Cœur de Ville », concerne la démolition de 3 immeubles (soit 18 logements) et la reconstruction d’un ensemble immobilier comprenant une résidence de 26 logements labellisés Habitat Senior Services® et les futurs bureaux de l’agence Vosgelis. Développée en conformité avec la Règlementation Environnementale 2020, l’opération intègrera également la prise en compte de la dimension carbone et des matériaux bio-sourcés, notamment le procédé bois construction/bois énergie.

C’est justement la volonté de « dé-carboniser » son activité qui a conduit Vosgelis à vouloir expérimenter, avec ce programme, de nouvelles pratiques en matière de gestion des déchets de démolition. Il s’agit de passer d’une approche « évacuation » à une approche « réutilisation » (soit d’économie circulaire) en considérant les déchets comme une ressource de la construction.

A ce titre, Vosgelis répond ainsi à l’objectif du programme Climaxion qui est d’éviter au maximum une solution de mise en filière généralisée de l’ensemble des produits de démolition et contribuer au final à une approche plus vertueuse en terme d’empreinte carbone […]. La candidature de Vosgelis portait sur l’axe 2 du concours, dédié à l’intégration d’une « ingenierie des déchets » dans les marchés de travaux.

En savoir plus :
https://www.climaxion.fr/actualites/dechets-du-btp-30-laureats-lappel-projets

Opération « Pères Noël Verts » chez Vosgelis !

Depuis plusieurs années, Vosgelis et ses collaborateurs participent aux Pères Noël Verts organisés par le Secours Populaire. Cette opération est l’équivalent de notre Père Noël rouge : elle permet de récolter des jouets et des dons pour les familles qui n’ont malheureusement pas les moyens de fêter Noël et d’offrir des cadeaux à leurs enfants.

L’an passé, nous avions contribué, aux côtés d’autres donateurs, à faire en sorte que les 294 enfants dont les familles étaient inscrites au Secours Populaire des Vosges reçoivent un petit cadeau sous le sapin.

Forts de cette mobilisation et non sans émotion, nous avons à nouveau souhaité nous ranger aux côtés des Pères Noël Verts et continuer, malgré le contexte incertain, à procurer de petits bonheurs à de nombreuses familles en cette fin d’année.

En place depuis quelques jours, la collecte prendra fin à la mi-décembre, date à laquelle nous remettrons l’ensemble de notre récolte au Secours Populaire.

Nous encourageons toutes les entreprises qui le peuvent à participer à ce bel élan de solidarité !

Plus d’informations : https://www.secourspopulaire.fr/peres-noel-verts

Achats responsables : les bonnes pratiques de Vosgelis

Engagé depuis 2019 dans une démarche d’achats responsables, Vosgelis a décidé de se soumettre au Spaser*, bien que n’atteignant pas le seuil de 100 millions d’Euros par an de dépenses publiques à partir duquel ce dispositif devient obligatoire. L’entreprise confirme ainsi une volonté d’aller au-delà des obligations règlementaires en matière d’environnement, ce qu’elle avait déjà manifesté en faisant réaliser l’année dernière son bilan carbone.

Bien entendu, il n’était pas envisageable que le Spaser de Vosgelis, qui a fait de l’environnement l’une des 3 priorités de son projet d’entreprise, reste au rang d’un instrument de « greenwashing ». Aussi, afin de préparer la rédaction de son schéma, Vosgelis a rejoint l’ObsAR**, un réseau de professionnels désireux de progresser sur la RSE et d’échanger des bonnes pratiques, voire de se préparer à la certification ISO 20400 « Achats Responsables ».

Les objectifs de Vosgelis, au travers de cette démarche, s’articulent autour de 3 axes : le social, l’environnement et les parties prenantes. L’axe social aborde naturellement l’insertion au sens large. En matière d’environnement, les clauses porteront sur la gestion des déchets de chantier ou encore les critères environnementaux dans le choix des entreprises. Enfin, pour ce qui concerne les parties prenantes, Vosgelis poursuivra les actions de formation à la commande publique dispensée gratuitement aux entreprises et s’engagera dans l’évaluation de ses fournisseurs.

Parmi ces bonnes pratiques, bon nombre sont déjà opérationnelles chez Vosgelis ; toutefois le Spaser permettra de les structurer et surtout de se donner des indicateurs de progrès. Un outil qui fera de sa démarche d’achats responsables un puissant instrument de performance économique, environnementale et sociale.

* Schéma de promotion des achats socialement et écologiquement responsables, dispositif prévu par le Code de la commande publique

**L’‘Observatoire des Achats Responsable (ObsAR) est une association loi 1901 créée en 2010 par des professionnels soucieux de diffuser les bonnes pratiques en matière d’achats responsables. Un espace de réflexion, d’échanges et de partage.