Vosgelis confie ses espaces verts à une association d’insertion

Ils s’appellent Gérard, Anthony, Christopher et encore Gérard. Tous quatre forment l’une de ces équipes riches et variées que le CASFC (Centre d’activités sociales, familiales et culturelles) aime constituer dans le cadre de ses nombreuses activités. Et cette petite équipe a pour mission d’entretenir les espaces verts de Vosgelis à Rambervillers. Dans les quartiers de la Justice et des Prés Vasseaux, dans les rues Aristide Briand et du Parmoulin, ils tondent, taillent et ramassent les feuilles tout en respectant scrupuleusement les exigences du bailleur.

«Lorsque nous avons répondu à l’appel d’offres de Vosgelis, nous avons bien intégré les aspects responsables et écologiques du marché», se rappelle Stéphanie Miserazzi, directrice du CASFC. «De ce fait, nous avons investi en matériel et en formation. Nous avons pu le faire parce que c’était un marché sur 3 ans avec un cahier des charges très précis. C’est une chance pour nous d’avoir un partenaire qui définit aussi clairement les prestations, et avec lequel nous avons d’aussi bonnes relations.»

L’équipe des espaces verts du CASFC compte 5 à 6 salariés (qui «tournent» selon les opportunités de recrutement) encadrés par Jean-Philippe Claudel, coordonnateur des chantiers d’insertion. Ce sont des personnes jusqu’alors éloignées de l’emploi pour des raisons diverses (santé, handicap, accidents de la vie…), auxquelles cette mission va permettre de réapprendre les postures professionnelles. De profils et d’âges variés, certains acquerront même l’autonomie suffisante pour encadrer à leur tour une équipe. Beaucoup habitent les quartiers de Vosgelis, ce qui contribue à valoriser leur travail auprès des habitants.

En faisant ce choix d’une association d’insertion, Vosgelis justifie ainsi doublement la dénomination de son nouveau marché pour des «espaces verts responsables».

Album photos :

Le CASFC est une association née il y a plus de 40 ans pour prendre le relais de Doctrine Chrétienne, une congrégation religieuse dont le CASFC occupe encore les bâtiments à Rambervillers. Tout en poursuivant la mission de leur prédécesseur, qui est d’accueillir les femmes démunies et plus précisément en situation de violence familiale, le CASFC a développé plusieurs activités qui font travailler environ 40 personnes en réinsertion professionnelle. «Fring Déco Services» regroupe ainsi un atelier couture et broderie, la location-vente de costumes, une blanchisserie, une friperie et un service de nettoyage. «Action Mortagne» propose divers travaux de métallerie, second œuvre de bâtiments et espaces verts. Le CASFC emploie 17 salariés et gère 57 places d’hébergement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *