Vosgelis
LE BLOG RSE
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rse Estoria Uncategorized 1707406438196 586

20 semaines de congé postnatal pour Sébastien

Partager l'article

C’est notre premier bénéficiaire. Le 25 novembre 2022 chez Vosgelis, la direction et les IRP (Instances représentatives du personnel) signaient un accord d’entreprise pour la mise en place d’un congé postnatal de 20 semaines pour les deux parents, quels que soient le sexe et le statut du couple. Sébastien, papa d’une petite Célestine (sa première fille après 3 garçons) née le 16 novembre dernier, n’a pas hésité très longtemps à en profiter.

« Au début, quand j’ai entendu parler de ce congé, j’étais perplexe. Je me demandais si c’était bien utile, autant de temps ! Et puis, je me suis rappelé mes anciens congés parentaux, qui venaient de passer à 11 jours à la naissance de mon premier enfant. Je me suis souvenu du boulot que cela représentait, un nouveau-né : on ne s’en rend pas bien compte avant… Aussi, avec le recul de l’expérience, cela m’a semblé évident. Et dès que j’ai su que j’allais être papa, j’ai fait la demande. »

Sébastien apprécie d’autant plus cet avantage que les débuts de Célestine n’ont pas été sans quelques soucis. « Nous avons dû lui faire passer de nombreux examens après la naissance. Or, si j’avais eu un congé parental d’une durée normale, il aurait fallu que je reprenne le travail 2 jours après notre retour à la maison. Ma compagne m’a avoué franchement qu’elle n’aurait pas pu faire face au quotidien sans mon aide. »

C’est ainsi que Sébastien va continuer de s’occuper de Célestine, dont il est « gaga » selon ses propres termes, une fois que sa compagne aura repris le travail. « Jusqu’à mon retour chez Vosgelis, je serai avec elle à la maison. Évidemment, mes collègues me charrient ! Mais c’est vraiment une avancée sociale énorme : prendre le temps de s’occuper du bébé, c’est un réel plaisir. »

Avant de faire sa demande de congé, Sébastien avait été reçu par la direction des ressources humaines, qui avait répondu à ses questions. « En particulier, j’ai appris que le congé parental prévoyait un retour progressif à l’emploi. C’est une bonne chose qui me rassure : je sais en effet que de nombreux aspects de mon travail (Sébastien est téléconseiller dans notre centre de relation clientèle) auront évolué en mon absence. J’aurai besoin de me remettre dans le bain… et pas celui du bébé 😉. »

Partager l'article